jump to navigation

Michèle Alliot-Marie, zouave d’honneur du Pape Benoît XVI… 21 avril 2009

Posted by Mérode in Lu pour vous.
trackback

Michèle Alliot-Marie a reconnu le « grand intérêt des réflexions de l’Église en France » dans l’actuel débat sur la bioéthique. Dans un courrier adressé au Cardinal André Vingtrois, le Ministre de l’intérieur et des cultes en a profité pour saluer le rôle du Pape Benoît XVI et a dénoncé les critiques « hâtives et abusivement simplificatrices » dont ce dernier a fait l’objet ces dernières semaines. Le Figaro a mentionné ce courrier et site Liberté Politique a publié l’intégralité de cette lettre que nous reproduisons ci-dessous.Paris, le 10 avril 2009

Eminence,

Les catholiques français et présents dans notre pays se préparent à la célébration de la fête de Pâques marquant la résurrection du Christ.

Je souhaite en cette occasion m’associer de tout cœur à la joie et à l’Espérance de l’Église et de ses membres en vous remerciant d’être mon fidèle interprète auprès de tous.

Le temps de Pâques est aussi celui de la Paix. L’Église y contribue activement par son message universel, en France et partout dans le monde. Ce message est celui de la fraternité, de la tolérance et de l’attention à la souffrance morale, sociale et économique. Il compte plus que jamais dans cette période de crise économique et d’inquiétude chez beaucoup. Les drames qui frappent cruellement les populations civiles en Europe comme au Moyen-Orient nous rappellent aussi la fragilité extrême de notre société internationale.

Le message de l’Église est aussi éthique et moral à l’heure où un débat s’instaure en France, et où de nombreux pays s’interrogent. J’ai pris connaissance avec un grand intérêt des réflexions de l’Église en France que vous avez bien voulu me remettre lors de notre dernier entretien. J’y ai reconnu les valeurs de primauté et de dignité de la personne humaine qui sont au cœur de notre patrimoine et que nous devons préserver.

La parole de Sa Sainteté le pape Benoît XVI mérite d’être restituée dans sa complexité, face aux présentations parfois hâtives et abusivement simplificatrices qui l’entourent, comme vous l’avez fait dans votre récent discours d’ouverture de l’assemblée plénière de la Conférence des Evêques. Je ne doute pas que les débats et controverses récents traduisent moins une crise que le témoignage contemporain du caractère universel de la place de l’Église dans un monde traversé par le doute, et plus que jamais à la recherche de repères.

Je vous renouvelle mes vœux les plus chaleureux, à partager avec tous, et vous prie de croire, Eminence, à l’assurance de ma considération distinguée et de mon souvenir très fidèle et cordial.

Michèle Alliot-Marie

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :