jump to navigation

LES JUGES DE STRASBOURG NE NOUS IMPOSERONT PAS L’AVORTEMENT ! 7 février 2010

Posted by Mérode in Campagne.
trackback

Une campagne de l’association L’Europe pour le Christ à laquelle s’associent les Zouaves du Pape

Par Gudrun Kugler

La Cour Européenne des Droits de l’Homme  (CEDH) traite en ce moment  un dossier qui menace l’amendement constitutionnel Irlandais protégeant l’enfant non né à partir de la conception. Si la Cour  juge que l’amendement datant de 25 ans et adopté par referendum populaire n’est pas compatible avec le concept des Droits de l’Homme de la CEDH, il découlera alors un “droit à l’avortement”. Un tel verdict aura un effet collatéral résonant à travers les 47 Etats Membres du Conseil de l’Europe et principalement en Pologne, en Irlande et à Malte.

Nous ne devons pas nous rendre face au dictat d’un petit groupe radical de lobbyistes ! Il n’y a pas de droit à l’avortement:

Un droit à l’avortement viole les droits de l’Homme:

  • les droits de l’Homme sont indivisibles – ils ne sont pas en conflit entre eux-mêmes: un Droit de l’Homme ne viole pas un autre Droit de l’Homme. Le droit le plus fondamental, le droit à la vie serait violé si le droit à l’avortement était introduit.

Un droit à l’avortement viole des êtres humains

  • Une femme enceinte parle de “son enfant”, une famille fait le deuil lors d’une fausse-couche, le fœtus peut être légalement la victime d’un crime comme le foeticide. Il peut être bénéficiaire d’une assurance, d’une assistance sociale ou héritier d’une propriété. Qui peut donc donner un droit de tuer le membre le plus jeune de la famille humaine ?

Un droit à l’avortement viole l’égalité

  • Les  droits de l’homme sont égaux pour tous, mais un “droit à l’avortement” ne l’est pas, clairement certains sont plus égaux que d’autres : ceux qui ont le droit d’avorter les ‘moins égaux’.

Un droit à l’avortement détruit la paix

  • La Déclaration universelle des droits de l’homme (1948) établit que ‘la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue le fondement de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde’. « Tous les membres de la famille humaine » inclut nécessairement l’enfant non-né. Toutes variations ne font que prouver un aveuglement idéologique. De là découle qu’un droit à l’avortement détruit la paix.

Un droit à l’avortement détruit la loi

  • Les êtres-humains doivent être protégés par la loi. Si le droit à la vie n’est pas protégé ou que le contraire est établit comme un droit, comment pouvons-nous encore faire confiance à un État ou à la communauté internationale ? La loi deviendra arbitraire et la protection de l’individu dépendante de prédilections politiques.

Donc: demander un « droit à l’avortement » démontre le manque de considération et le mépris pour les droits de l’Homme.

Ci-dessous quelques considérations qu’il est bon de garder en mémoire.

  • Peu importe la tournure de phrase et comment le débat politique est présenté : l’avortement est le meurtre d’un jeune être humain qui a des coudes, des doigts de pied, un cœur battant et une empreinte digitale unique.
  • Peu importe la rapidité de la procédure : cela blesse les âmes de ceux qui sont impliqués. Nous nous préoccupons des âmes, le jugement appartient à Dieu.
  • Ce n’est pas surprenant de rencontrer une vague de résistance en s’opposant à l’avortement : il faut voir qu’une grande proportion de gens y ont été impliqués d’une façon ou d’une autre. Le débat sur l’avortement est l’un des moins honnête.
  • Non, ce n’est pas être un « looser » que de choisir pour la vie. Au contraire, cela démontre du courage. C’est une approche orientée vers le futur qu’il faut applaudir.
  • Le bonheur est ce qui est recherché : en ce qui concerne la décision de mettre fin à la vie d’un enfant: choisir l’avortement implique préférer ce qui ressemble à un bien. Mettre fin à la vie d’un enfant non-né est une décision ultime. Si la connaissance du bien change –ce qui est normalement le cas avec l’expérience de la vie- il n’y a pas de retour. La but de la vie est le meilleur argument pro-vie.
Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :