jump to navigation

Après Reims, Rouen : rien n’arrête les défenseurs de la vie 2 juin 2010

Posted by Mérode in Lu pour vous.
trackback

Un lecteur du Salon Beige témoigne :

« Mêmes évènements qu’à Reims comme vous l’aviez relayé: annonce sur internet de manifestations par des comités féministes et altermondialistes. Conséquence: Rouen Business School (à l’image de Reims Management School) décide dans l’après-midi de rompre le contrat établi avec l’ADV: l’étape ne pourra avoir lieu dans le Grand Auditorim de l’école ni dans l’enceinte de l’école (à Mont-Saint-Aignan).

En hâte, l’ADV parvient à obtenir que la conférence-débat ait lieu dans l’amphithéâtre du Centre Diocésain (41 route de Neuchâtel, à Rouen), et organise un accueil devant l’école pour indiquer aux participants de se rendre là-bas. Sont en effet présents en même temps entre 60 et 80 manifestants, contenus par le service d’ordre mis en place par nos soins, puis par la police, qui distribuent des tracts signés du « Collectif Droits Des Femmes de Rouen et Collectif Normandie Action Anti-Fasciste qui protestent contre notre initiative et revendiquent leur réussite à Reims le 26 mai à soit-disant annuler la même conférence.

Arrivés en bas, une soixantaine de manifestants avec banderolles et drapeaux à l’image du NPA et des Jeunes Communistes nous accueillent en hurlant leurs slogans et nous gênant comme ils pouvaient l’entrée, face auxquels ont été appelés quelques dizaines de policiers pour éviter l’affrontement qui menaçait d’avoir réellement lieu (et ils ont mis du temps à arriver ces policiers!! Mais ils sont venus en nombre… et bien accompagnés (RG, huissiers, journalistes…)). Heureusement le service d’ordre a su garder son calme toute la soirée et le service d’accueil son sourire! (une trentaine de jeunes au total)

La conférence a enfin pu débuter vers 21h30 (avec une heure de retard) en présence de Tugdual Derville et du Dr Mirabel et d’autres intervenants tels le Pasteur Daniel Rivaud, Marie-Vincente Puiseux, Caroline Roux, etc. Après quelques moments de forte tension, les manifestants à l’entrée de la grille se sont dispersés, vers 22h15, et la sortie de la conférence a pu avoir lieu en toute tranquillité vers 23h (et après le départ, pendant la conférence, de 2-3 manifestantes parvenues à passer entre les mailles du filet).

L’amphithéâtre comble contenait 247 places assises, ce à quoi il faut rajouter près de 80 personnes debout ou assises par terre, sur des marches ou des chaises rapportées (sachant que plusieurs personnes ne nous ont pas suivi jusqu’au centre diocésain en voyant le grabuge qu’il y avait): en majorité des étudiants ou de jeunes ménages et des personnes âgées, et beaucoup de femmes, dont plusieurs enceintes.

En somme, un vrai succès pour une ville comme Rouen! Nous remercions l’archevêché d’avoir accepté de nous accueillir en dernière minute dans l’amphithéâtre du Centre Diocésain. Une pétition a circulé pour faire savoir au directeur de Rouen Business School notre mécontentement face à ce soudain désistement. »

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :