jump to navigation

7 octobre 2010 : nouvelle victoire de Notre Dame du Rosaire ! 8 octobre 2010

Posted by Mérode in Lu pour vous.
trackback

L’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe a rejeté ce jeudi 7 octobre, fête de Notre-Dame du Rosaire, le Rapport de la député britannique Christine McCafferty, qui visait à restreindre la pratique de l’objection de conscience en Europe, notamment dans le domaine de l’avortement ou de l’euthanasie. Ce projet de résolution a été entièrement remplacé par un nouveau texte qui affirme, défend et promeut le droit du personnel médical à l’objection de conscience.

Ce vote, obtenu par 56 voix contre 51 (et 4 abstentions), marque une nouvelle victoire de la Sainte Vierge, au jour de sa fête instituée par le Pape Grégoire XIII pour commémorer la victoire de Lépante contre l’islamisme le 7 octobre 1571. Elle fut étendue à toute l’Eglise par Clément XI en action de grâce pour la victoire remportée en Hongrie par Charles VI contre les armées musulmanes en 1716. Le Pape Léon XIII, prisonnier au Vatican à la suite de la prise de Rome par les Piémontais en 1870, en fit une fête universelle.

La résolution adoptée affirme que « nul hôpital, établissement ou personne ne peut faire l’objet de pressions, être tenu responsable ou subir des discriminations d’aucune sorte pour son refus de réaliser, d’accueillir ou d’assister un avortement (…) ». Le texte adopté invite les Etats membres à élaborer des règlementations exhaustives et précises définissant et réglementant l’objection de conscience eu égard aux soins de santé et aux services médicaux.

La nouvelle résolution « affirme, défend et promeut le droit du personnel médical à l’objection de conscience ; elle s’applique non seulement aux médecins, mais à tout le personnel médical engagé directement ou indirectement dans un acte ou une procédure d’avortement, d’euthanasie ; elle s’applique non seulement aux individus, mais aussi aux institutions, hôpitaux et cliniques, privées mais aussi publiques. (Madame McCafferty voulait obliger les hôpitaux catholiques et autres à fournir des avortements) ; et elle protège contre les discriminations et pressions exercées contre le personnel médial objecteur », a commenté Grégor Puppinck, directeur de l’ECLJ (European Centre for Law and Justice).

Publicités

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :